Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Papiers découpés de  Stéphanie Miguet

Le courage de changer son destin.

20 Décembre 2013, 12:32pm

Depuis longtemps je voulais parler de tous ceux qui, un jour, ont fuit la misère, la guerre, les dictatures. Ils ont eu le courage de partir, quitter ceux qu'ils aimaient et sont arrivés là, pour quelques temps ou bien pour tout recommencer. Pour donner une chance aux enfants de grandir en paix, dans un pays où l'on mange, où l'avenir est meilleur.

les-immigrés-detail2-blog

Italiens, espagnols, maghrébins, gens de l'Est. Je pense à tous ceux qui ont tout redémarré de zéro, dans un pays où ils n'étaient pas toujours les bienvenus. Pour certains d'entre nous c'est l'histoire de nos grands-parents.

les-immigres-entier-blog.jpg

Ma grand-mère à moi n'arrivait pas de l'étranger mais d'Alsace, avec cinq frères et soeurs, fuyant l'occupation allemande. C'est quelque chose qui ne s'oublie pas dans une famille. Son frère et son père sont allés à Lyon à pied, traversant le Doubs à la nage, pour ne pas se faire arrêter. Mon arrière grand-mère, dans le train avec les enfants, avait entassé des manteaux sur une banquette, et  posé son bébé dessus, pour cacher un résistant en fuite.

les-immigres-detail1-blog.jpg

Ils sont arrivés boulevard des Etats-Unis, et c'est là que mes grands-parents sont tombés amoureux. Mon grand-père Marius étudiait la mécanique à l'Ecole Berlietles-immigrés-detail3-blog Après guerre, ils se sont mariés , ils habitaient chez mon arrière grand-mère Angèle, la couturière. 

les-immigres-detail4-blog.jpg

A vous tous de tous horizons, je souhaite une Joyeuse fin d'année...

Commenter cet article

eva and family 22/12/2013 21:59


Outre ton superbe découpage, ton billet est très émouvant.


Mon grand-père a dû fuir à cause de la 2è guerre mondiale puis la dictature des collonels... et c'est à cause de ces événements que sa vie a bien entendu été bouleversée et la nôtre aussi, et a
fait ce que nous sommes ce que nous sommes... et actuellement je travaille dans une association dont une des activités est d'apprendre le français à des étrangers, dont la majorité sont des
demandeurs d'asile ; ils ont une histoire tragique et nous amènent à remettre bien des choses en question.


Bonnes fêtes à toi et Tony et ton entourage, bises

Antonia 20/12/2013 14:27


Stéphanie, ta grande sensibilité que je connaissais déjà m'a mis la larme à l'oeil aujourd'hui avec ce bel instantané qui parle aussi de mon histoire... je te souhaite de très belle fêtes en
famille, car certains qui sont arrivés il y a longtemps n'avaient pas la chance de les avoir près d'eux à ce moment si particulier où l'on se retrouve avec sa tribu! et dans les années
60, on n'avait pas le téléphone... pour une fois, moi la réticente aux nouvelles technologies je dirais Vive Skype! ... et une pensée amicale à ceux qui aujourd'hui encore sont obligés de fuir
leur pays et à qui je souhaite un avenir meilleur, en 2014.